Servette-Aarau: Gros test pour Servette

26 avril 2019

 

Servette FC- FC Aarau :

 

Le Servette FC reçoit, ce samedi 27 avril à 19h.00, en son antre du Stade de Genève la formation argovienne d’Aarau, dans le cadre de la 31ème journée de Brack.Ch Challenge League. Les Servettiens restent sur une série de 10 matchs sans défaite dont 7 victoires et 3 matchs nuls avant d’affronter le FC Aarau, actuel 3ème du championnat.

 

La rencontre :

 

Bien que les grenats éprouvent une certaine difficulté à gagner facilement leurs matchs et préfèrent tenir en haleine leurs supporters, on ne peut réfuter l’idée que cette équipe règne en maître sur le championnat. Alors qu’ils avaient réussis à s’imposer 5-2 à Genève face à Winterthur, ils n’ont pas réitéré la performance à la Schützenwiese et ont même joués à se faire peur en encaissant le premier but. Ce qui devient bientôt une habitude puisque les grenats concèdent l’ouverture du score pour la 13ème fois depuis le début de la saison. Heureusement ils peuvent compter sur un excellent Koné qui sera sur les deux premiers buts ( bien que le premier soit comptabilisé comme contre son camp) et Wüthrich, score final de 3-2. Avec toujours une avance de 11 points sur leur premier poursuivant, le Servette FC file vers la promotion. Cependant, attention aux Argoviens et INEOS qui souhaitent bien barrer la voie des Genevois et cela va passer par les confrontations du 27 Avril et 10 mai à domicile.

Du côté des joueurs, Alain Geiger pourra compter sur un bel effectif avec le retour de Routis  même si Lang, Busset et Séverin sont toujours à l’infirmerie. Cependant, Maccoppi, Imeri et Chagas devront bien faire attention, eux qui sont à un carton de la suspension.

 

L’adversaire :

Les Argoviens sont bien positionnés derrière les Lausannois, avec un maigre retard de 5 points. Leurs deux prochaines rencontres s’annoncent des plus capitales pour l’équipe emmenée par Patrick Rahmen, le déplacement chez le leader de Challenge League puis la réception de son dauphin, le Lausanne-Sport, 1 semaine plus tard. Et c’est d’autant bien plus anormal lorsque l’on se rappelle que les pensionnaires du Brügglifeld ne comptaient que 4 points après 11 matchs. Depuis, un véritable déclic s’est produit et ils ont engranger un total de 44 points en 18 rencontres (soit 2.4 points/match) un ratio juste impressionnant, mais inférieur aux Servettiens sur la même période. Les Grenats ayant totalisés 46 points, soit 2.5 points/match. C’est la deuxième meilleure équipe du championnat depuis la 12ème journée, ils ont par ailleurs totalisés 11 points de plus que Lausanne, ce ne serait donc pas une surprise que les Noirs et Blancs aillent voler la place de barrage aux Vaudois. Ils comptent d’ailleurs aussi la deuxième meilleure attaque du championnat avec 53 buts (1.76 buts/match) et ce n’est pas leur éclatante victoire 0-4 à Wil qui dira le contraire. Maierhofer (10 buts) ; Tasar (9 buts) et Karanovic (8 buts) forment cet incroyable armada offensive qui se promet des plus explosives ce week-end et souhaitent bien amener Aarau en Super League pour la saison prochaine. Tasar risque sûrement de la découvrir, lui qui a signé avec le Servette FC pour la saison prochaine.

Petite anecdote d’ailleurs bien sympa à retenir, le FC Aarau n’a plus gagné à Genève depuis le 1er Décembre 1996, les deux équipes étaient alors pensionnaires de LNA. En 37 déplacements dans la cité de Calvin, les Argoviens ne se sont imposés que 3 fois pour 9 matchs nuls et 24 défaites.

 

Le joueur :

J’ai décidé de m’axer sur un joueur que le public genevois connaît bien puisqu’il a porté le maillot grenat à 83 reprises lors des saisons 2010-2013. Goran Karanovic, attaquant helvético-serbe, évolue cette année sous les couleurs noires et blanches, qui ne sont pas sans rappeler celles du SCO d’Angers. Le joueur né à Belgrade en Serbie ( Ex-Yougoslavie) signa son premier contrat professionnel avec le FC Wohlen en 2004. Il y évolua pendant 4 saisons et inscrivit 16 buts en 71 matchs. En 2008, il rejoignit le FC Lucerne, alors pensionnaire de Super League, mais ne porta le maillot qu’à 2 reprises, avant de retourner sous forme de prêt à Wohlen puis au SC Kriens, tous deux en Challenge League. Il débarqua dans la cité de Calvin en 2010 et participa à la montée du Servette FC en Super League. À la suite d'un bon début de saison en Super League, Karanovic prolongea l'aventure avec le Servette FC jusqu'en juin 2013. Son entraîneur Joao Alves ne tarit pas d'éloge au sujet du joueur : « Je pense que Goran a un grand avenir devant lui. C'est un garçon qui, sur les plans athlétique, technique et mental, est un des meilleurs joueurs que j'ai connu jusqu'à maintenant. C'est un garçon que j'aime bien, sa façon d'être, ses qualités d’homme, et en même temps comme joueur. Il est polyvalent. Je compte sur lui. Un joueur avec ces qualités, à cet âge, représente l'avenir du club. Il faut être attentif à cette décision, prolonger un joueur comme Goran est faire un bonne politique sportive dans le club. » Suite à ses bons débuts avec le Servette FC ( 23 buts en 83 matchs), il s’en alla du côté de Saint-Gall avec qui il inscrivit 27 réalisations en 73 rencontres. Il inscrivit d’ailleurs un splendide doublé en Europa League lors du match retour des barrages contre le Spartak Moscou qui permit aux brodeurs de s’imposer et de disputer les phases de groupe. Goran Karanovic quitta finalement la Suisse pour son pays voisin, la France et le SCO d’Angers. Il y passa 3 ans, dont un an en prêt à Sochaux. L’attaquant a également porté le maillot de l’équipe nationale Suisse à 2 reprises chez les espoirs (U-21).

 

Le dernier match :

Le vendredi 1er Mars, les Genevois se déplaçaient au Brügglifeld d’Aarau afin de consolider sa victoire acquise à Kriens sur le score de 0-3. Le scénario de ce match fût tant inimaginable que les supporters ne savaient pas bien s’ils avaient réussis à engranger un point ou au contraire venaient d’en perdre deux. Comme cela est une habitude pour les Servettiens, ils encaissent le premier but de la partie à la 31ème minute par une frappe du pivot de Maierhofer déviée et accordée à Neumayr. A la 43ème, Maierhofer nous a offert une représentation théâtrale digne des plus grands, que M. Alain Bieri accorda très généreusement. Les genevois attaquent la deuxième période de façon plus offensive et sont récompensés sur un corner de Wüthrich repris par Rouiller. Un espoir d’égaliser qui devient réalité 10 minutes plus tard grâce à une tête de Chagas sur un centre de Iapichino. Puis la 82ème arriva, suite à une passe en retrait le gardien Argovien se manqua complètement et Stevanovic s’en va profiter de cette offrande pour inscrire le 2-3. Cependant, cela ne contente pas M. Alain Bieri et il décida que les deux équipes allaient se partager les points en accordant un nouveau penalty à Maierhofer suite à une main de Iapichino sur son épaule. Score final 3-3, une égalité logique et un sentiment partagé pour les Grenats.

 

Article rédigé par Marc Schweizer