Servette FC - FC Schaffhouse 6-1 (3-0) : Le récital de fin d’hiver

11 mars 2019 - 370 vues
Télécharger le podcast

Servette FC - FC Schaffhouse 6-1 (3-0) : Le récital de fin d’hiver

On a retrouvé le Servette de fin 2018 ! Pour la première fois depuis le match à Chiasso, les servettiens connaissaient les résultats de ses concurrents avant leur rencontre (0-0 pour les pêcheurs et défaite 1-0 de Winterthur) et pouvaient les distancer respectivement de 8 et 9 points. Pour cela, l’obligation de gagner face à un FC Schaffhouse qui n’a plus gagné depuis le 8 décembre.

Devant 3712 spectateurs, les grenat se montrent directement efficaces en ouvrant la marque sur un coup de casque d’Alphonse à la 4e minute sur corner. Les filets ne sont pas loin de trembler une seconde fois mais la frappe de Schalk est déviée en corner par le dernier rempart adverse. Le break n’est que partie remise, il intervient à la 11ème minute sur un penalty de Wüthrich concédé naïvement par le défenseur schaffhousois sur Schalk. Le coup de massue certainement décisif !

Le 3-0 est loupé de peu sur une reprise d’Alphonse qui passe juste au-dessus du cadre. On peut dire que nos joueurs en veulent aujourd’hui ! Après presque 20 minutes de néant niveau occasion, Iapichino centre et Stevanovic surgit au second poteau pour inscrire le 3e. A l’heure du thé, on ne voit pas comment Servette pourrait subir une Paris Saint-Germain (remontada pour ceux qui ne regardent pas le foot les mardi et mercredi soir).

Effectivement, au retour des vestiaires, il n’y a qu’une seule équipe sur le terrain. 49ème minute : Alphonse et Schalk se prennent respectivement pour Mbappé et Giroud pour réaliser la combinaison tentée contre la Belgique sauf que le numéro 13 imite beaucoup trop bien Olivier en manquant le cadre pour le 4-0. Une 4e réalisation qui sera fait 10 minute après sur une copie de l’ouverture du score : corner de Wüthrich et tête d’Alphonse. Les visiteurs n’ont pas retenu la leçon.

Et ils ne la retiennent décidément pas à la 64ème minute en concédant une seconde fois la sanction suprême avec un grossier ceinturage sur Chagas, qui se fait justice lui-même. 5 buts à rien, le suspense n’est plus de mise dans cette partie même si Routis va se charger de rallumer les quelques espoirs adverses en marquant contre son camp. Le fin de match sera presque anecdotique, presque car on a pu assister au premier but sous la tunique genevoise de Maccoppi qui déclenche une superbe frappe, certes déviée, dans la lucarne. 

Mission plus que remplie pour nos joueurs qui, en plus des 3 points, ont augmenté leur différence de but, et donc creusé l’écart avec les poursuivants. Un succès qu’il faudra confirmer lors de la prochaine journée à Rapperswil !

Les notes

Frick : 6
RAS pour le dernier rempart. Le but concédé vient de nulle part.

Sauthier : 6
Une bonne présence offensive, l’opposition ne fut guère dangereuse.

Routis : 6
Un but contre son camp qui ne doit pas faire oublier que sa prestation fut de bonne facture.

Rouiller : 6
Même remarque que son compère Christopher, le CSC en moins.

Iapichino : 6 (remplacé par Follonier)
Une passe décisive pour Micha. La recrue hivernale montre tout son potentiel offensif, il n’a pas eu à se montrer défensivement. Remplacé par un Follonier 
toujours aussi nonchalant.

Maccoppi : 6,5
Élu bonnet d’âne par Tribune Nord lors du match à Aarau, Andrea a montré sa présence à mi-terrain et fut récompensé par sa première réalisation servettienne !

Stevanovic : 7
On le sentait un peu en dedans lors des rencontres précédentes mais Micha semble avoir laissé le coup de mou au vestiaire. Un but qu’il est allé chercher et une grosse présence offensive.

Cognat : 6,5 (remplacé par Imeri)
Très bon match de notre numéro 8, qui après sa prestation un peu fantomatique en Argovie, semble montrer qu’elle ne fut qu’un accident. Sorti lors du triple (!) changement de Geiger et donc suppléer par Imeri.

Wüthrich : 6,5
La note peut presque sembler sévère au niveau statistique (1 buts et 2 assists) mais ces faits de jeu ont eu lieu lors de phases arrêtées. On voit du mieux de la part du numéro 10 mais il n’est toujours pas transcendant. Il aurait pu (dû ?) prendre un jaune stupide.

Alphonse : 7,5 (remplacé par Koné)
L’homme du match sans aucune discussion ! 2 coups de têtes dans la besace, il aurait pu finir avec un triplé avec plus de réussite et même une superbe passe décisive si Schalk n’avait pas galvaudé. Il montre toute son expérience et qu’il ne fait clairement pas son âge. Substitué par Koné, de retour au jeu après une blessure et qui est à court de forme.

Schalk : 6,5 (remplacé par Chagas)
Malgré sa défaillance niveau finition, il s’est montré généreux dans l’effort et est allé cherché le penalty qui a mis les schaffhousois la tête sous l’eau. Chagas prit sa place et se montra directement décisif en inscrivant le tir au but qu’il est allé provoquer.